Le candidat du FCC à la présidentielle à la conquête de l’électorat du Grand Katanga

0
203

Le candidat du Front commun pour le Congo (FCC) à la présidentielle du 23 décembre, Emmanuel Ramazani  Shadary, a  quitté Kinshasa lundi, à bord d’un vol spécial, à destination de Lubumbashi, capitale provinciale du Haut-Katanga, première étape d’une tournée de campagne électorale.

Ce périple va l’amener  dans le Grand  Katanga, actuellement démembrées en provinces du Haut-Katanga, du Haut Lomami, de Tanganyika et de Lualaba, en vue de convaincre l’électorat de cette partie du pays. Approché par l’ACP à l’aéroport international de N’djili, le porte-parole du candidat du candidat FCC, maître Aimé Kilolo a fait savoir que le choix porté sur le Grand Katanga comme point de départ de la campagne de M. Emmanuel Ramazani, s’explique par le fait que ce dernier est d’abord un candidat de l’unité.

Ensuite, Lubumbashi est une de grandes villes du pays qui rassemble un échantillon très représentatif de l’ensemble de couches sociales et de personnalités de 26 provinces de la RDC. M. Ramazani va ainsi rencontrer l’ensemble du peuple congolais à qui il va présenter son projet de société qui répond aux préoccupations profondes de populations congolaises, a-t-il précisé.

Ce contrat social, selon le porte-parole du candidat s’articule autour  de la lutte contre la pauvreté, son véritable cheval de bataille. Il s’affiche ainsi comme un candidat des pauvres, un candidat des  opprimés, des exclus et des laisser-pour- compte, a dit M. Kilolo, signifiant que le candidat développe des idées visant la modernisation de la justice pour qu’elle soit équitable. Il veut mettre fin aux fléaux qui détruisent les tissus économique et social, ainsi que le détournement des deniers publics.

« Ce sera la tolérance zéro face à la corruption, à la fraude », et aux tracasseries administratives qui découragent les investisseurs, a-t-il indiqué.

M. Ramazani est aussi un candidat de la diversification économique pour donner la chance à tous particulièrement la jeunesse, avec également un accent particulier sur l’entrepreneuriat féminin dans un souci de la parité homme-femme. Il veut ainsi redonner au Congo sa place de choix pour lui faire jouer un rôle stratégique dans le concert des Etats.

Oscar MBANTSHI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here