Lutte contre Ébola : des dispositifs d’hygiène installés à l’aéroport de Kindu

0
96

Les autorités sanitaires renforcent de plus en plus les mesures de surveillance de l’actuelle épidémie pour protéger la population contre sa propagation.

La surveillance vient d’être renforcée au niveau des points d’entrée dans la province du Maniema. La brigade d’hygiène et de salubrité de la division provinciale de la santé a installé des dispositifs d’hygiène contre la fièvre Ébola à l’aéroport national de Kindu.

Selon Damien Katenda, cité par l’Agence congolaise de presse, l’installation des kits de lavage des mains et des thermo-températures entre dans le cadre de la lutte contre cette maladie au Maniema, l’une des provinces à haut risque du pays, à cause des voyageurs venus des provinces infectées, notamment le Sud-Kivu, le Nord-Kivu et l’ex-province orientale. Damien Katenda a exhorté les travailleurs commis à l’aéroport de Kindu à sensibiliser  les voyageurs au respect strict des règles élémentaires d’hygiène.

Précisons que la situation épidémiologique de la maladie en date du 1er octobre  indique un total de cent soixante et un cas de fièvre hémorragique signalés dans la région, dont cent vingt-neuf confirmés et trente-deux probables. Sur les cent vingt-neuf  cas confirmés, soixante-quatorze sont décédés et quarante-cinq sont guéris. Par contre, dix-huit cas suspects sont en cours d’investigation. Aucun nouveau cas confirmé n’a été rapporté. Toutefois un nouveau décès de cas confirmé a été signalé à Butembo.

Le ministère de la Santé indique, par ailleurs, que contrairement à ce qui a été rapporté dans certains médias, les deux ressortissants congolais arrivés en Ouganda où ils sont suivis par les autorités sanitaires de ce pays n’ont pas participé à l’enterrement d’un cas confirmé d’Ébola à Kasenyi. Les équipes de la riposte ont fait des investigations sur l’enterrement auquel les deux ressortissants congolais avaient participé. Il n’y avait aucun lien avec cette épidémie et le tableau clinique de la personne décédée ne correspondait pas à celui de la maladie à virus d’Ébola. Ainsi, ils avaient été classés dans les alertes non validées. Jusqu’à ce jour, il n’y a eu aucun cas confirmé d’Ébola à Kasenyi ni en Ouganda.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here