« Joseph Kabila a le droit de se représenter comme indépendant en 2018 », soutient Ferdinand Kambere

0
119
Ferdinand Kambere, Ministre des Affaires sociales, janvier 2010 à Kinshasa.

L’échéance du mandat de Joseph Kabila ne s’arrête pas au 23 décembre prochain, soutient le Secrétaire permanent adjoint du PPRD, Ferdinand Kambere. L’auteur de cette réflexion soutient qu’en droit constitutionnel, lorsqu’on touche, par une révision constitutionnelle sur une matière qui est concernée par l’immutabilité constitutionnelle, on donne naissance à une nouvelle Constitution. » 

C’est sur fond de la réflexion de Me Jean Cyrus Mirindi que ce débat juridique a été lancé appelant à une analyse approfondie de la « violation » constitutionnelle de 2011. Pour le SPA du PPRD, la réflexion de Mirindi demeure fondée et jusqu’à ce jour aucun autre scientifique n’a réussi à le contredire.

Devant cette nouvelle constitution qui prend effet à partir de 2011, le Président de la république, Joseph Kabila, dans cette hypothèse, a encore droit, comme « candidat indépendant » à se représenter pour un second mandat sous le nouveau régime constitutionnel de l’élection présidentielle, ainsi ouvert par cette révision constitutionnelle, martèle Ferdinand Kambere.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here