Processus électoral – Provinciales : le formulaire de déclaration de candidature remis aux partis politiques

0
195

La Commission électorale nationale indépendante de la RDC (CENI) a remis mardi 12 juin à une centaine de délégués des partis politiques à Kinshasa quelques documents électoraux. Le but : sensibiliser les futurs candidats sur la procédure de dépôt des candidatures.

Parmi les documents remis aux partis politiques figurent le guide du candidat aux élections provinciales ainsi que les formulaires de déclaration de candidature. Les partis ont reçu ces documents dans la perspective de dépôt des candidatures aux élections provinciales qui sera ouvert le 23 juin prochain.

 « Nous vous avons invité et remis ces documents 12 jours avant pour éviter la précipitation. C’est pour vous armer moralement. N’hésitez pas de passer à la maison des élections, si vous doutez de quelque chose pour remplir ces fiches », a dit le vice-président de la CENI Norbert Basengezi aux délégués des partis politiques réunis à Kinshasa.

Au cours de cette rencontre, M. Basengezi a également révélé aux délégués la liste des partis politiques autorisés à fonctionner en RDC.

 Pour prendre part à ce scrutin (provinciales), la CENI a fixé la caution à un million des francs congolais (environ 610 USD) par siège pourvu. En 2015, les provinciales pourtant programmées n’avaient plus été organisées alors que les candidats avaient payé 500 000 francs congolais par liste comme cautions.

 La CENI considère ces cautions comme « acomptes » pour les élections provinciales de cette année à condition que les partis et regroupements politiques ne modifient pas leurs listes déposées en 2015, a précisé M. Basengezi.

 Au cours de cette réunion, plusieurs partis politiques ont émis des réserves face aux contraintes présentées par la CENI pour remettre en cause l’enrôlement des congolais de l’étranger.

C’est le cas du Mouvement national des démocrates libéraux dont la présidente a estimé que les problèmes de nationalité, des infrastructures et sécurité évoqués par la CENI ne peuvent pas bloquer l’enrôlement de Congolais de la diaspora.​

 L’Assemblée nationale a voté vendredi 8 juin les annexes à la loi électorale excluant les Congolais de l’étranger des élections prévues cette année pour des raisons de contraintes logistiques notamment.

Radiokapi.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here