Joseph Kabila : « Sur la double nationalité, j’ai le devoir de défendre la constitution »

0
138

Le président de la république, Joseph Kabila a échangé ce lundi 16 avril 2018 avec les députés de la Majorité présidentielle (MP) et ceux du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) à la Cité de l’Union africaine.

Joseph Kabila s’est exprimé sur plusieurs sujets dont celui de la double nationalité qui touche particulièrement Moise Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle.

« Au sujet de la double nationalité, j’ai le devoir de défendre la constitution ou bien changeons la constitution », a-t-il dit.

Le 25 mars dernier, André-Alain Atundu, porte-parole de la MP, avait donné la position sur cette question.  

« Les candidats au sommet de l’État ne doivent donc faire l’objet d’aucun doute juridique sur leur nationalité. Il est dès lors évident qu’aucun candidat qui a eu une nationalité étrangère, y a, en toute hypothèse, renoncé sans faire une demande formelle pour recouvrer la nationalité congolaise ne peut être partant aux prochaines élections présidentielles », avait déclaré le porte-parole de la MP  au cours d’une conférence de presse organisée ce samedi à Kinshasa.

Joseph Kabila s’est également exprimé sur la conférence de Genève. Il a souligné quele gouvernement n’avait jamais été consulté ni sur la date ni sur  les termes de référence de cette levée des fonds. Il a rejeté les chiffres fournis par l’ONU et les humanitaires sur la crise humanitaire en RDC et a soutenu que le gouvernement travaille à la réinsertion de notre population. Il a annoncé que 100 millions de dollars américains vont être débloqués sur 18 mois pour répondre à cette crise.

Concernant le processus électoral, Joseph Kabila a insisté sur l’indépendance de la CENI. La centrale électorale est aussi indépendante de la communauté internationale. Il a réitéré la position du gouvernement  de financer entièrement les élections.

Actualité.cd

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here